Comment utiliser correctement un thermomètre auriculaire ?

Bien que les thermomètres au mercure soient les anciens appareils de référence fiables pour déterminer si vous ou votre enfant avez de la fièvre, de nombreux appareils numériques comme les thermomètres oraux sans mercure, les thermomètres rectaux sans mercure et même les thermomètres auriculaires ont été mis sur le marché. Les nouveaux modèles sont dotés d’un affichage numérique qui facilite grandement leur lecture et s’apparente presque aux thermomètres intérieure que l’on trouve dans nos maisons. Mais savez-vous vraiment comment utiliser correctement un thermomètre auriculaire ? Un thermomètre auriculaire à affichage numérique est l’une des méthodes les plus non invasives pour vérifier facilement la température d’un enfant peu coopératif, sans aucune gêne ni devinette. Néanmoins, un thermomètre auriculaire à affichage numérique offre une méthode correcte pour obtenir les lectures les plus précises.

thermometre oreille

Quelle doit être la température de votre oreille ?

Les experts médicaux s’accordent à dire qu’il est possible d’obtenir des mesures précises de la température en sondant l’aisselle, l’anus, la cavité buccale, le front et l’oreille. Cependant, les valeurs de référence de la température normale dans chaque région spécifique doivent être discutées, car il existe de grandes différences. Référence au tableau de la fièvre du thermomètre auriculaire ci-dessous.
Tableau de la fièvre du thermomètre auriculaire (comparaison) :

Une température buccale normale est de 37°C
La température normale du front est de 36,7°C à 36,4°C.
La température normale des aisselles est également comprise entre 36,7°C et 36,4°C.
La température anale normale est comprise entre 37,3°C et 37°C
La température normale de l’oreille est également comprise entre 37,3°C et 37°C.

Qu’est-ce qui est considéré comme une fièvre avec thermomètre auriculaire ?

Lorsqu’un enfant prend sa température avec un thermomètre anal ou auriculaire à 38°C ou plus, cela indique qu’il a peut-être de la fièvre. Le thermomètre anal est considéré comme la méthode la plus précise pour les enfants de moins de 2 ans. Les experts suggèrent de prendre environ 3 lectures avec un thermomètre auriculaire pour garantir la précision.

 Ajoutez-vous un degré au thermomètre auriculaire ?

Non, il n’est pas nécessaire d’ajouter un degré au thermomètre auriculaire. Les médecins disposent d’un tableau comme celui ci-dessus pour déterminer si la température est élevée pour le type de thermomètre utilisé. Bien que beaucoup tentent de simplifier la procédure en demandant à leur médecin « Ajoutez-vous un degré au thermomètre auriculaire », cela ne serait utile qu’en règle générale pour détecter les fièvres graves. Cependant, à long terme, cela devient plus déroutant qu’utile.

Quand ne faut-il pas utiliser un thermomètre auriculaire ?

thermometre auriculairethermometre auriculaireMême les meilleurs thermomètres auriculaires, comme le thermomètre infrarouge médical numérique, peuvent donner des indications erronées si le patient a une accumulation de cérumen dans les oreilles. Afin d’obtenir des lectures précises, le patient doit d’abord demander à un médecin d’enlever le cérumen à l’aide d’un dispositif Waterpik ou de gouttes d’adoucisseur de cérumen pour le rincer. Vous ne devez jamais essayer d’enlever le cérumen vous-même, car la surface de l’oreille est aussi délicate que la rétine de l’œil. Même les micro-rayures peuvent provoquer des gonflements et des douleurs. L’insertion d’objets dans l’oreille peut provoquer des lésions auditives et des blessures. Vous devez également éviter tout contact avec l’oreille si le patient souffre de douleurs, d’une infection ou s’il a été opéré récemment.

Pouvez-vous mettre un thermomètre d’oreille dans votre bouche ?

Vous ne devez jamais essayer de prendre la température de votre cavité buccale en introduisant un thermomètre auriculaire dans votre bouche. La prise de température dans l’oreille ne doit être effectuée que si les oreilles du patient sont suffisamment saines pour l’accepter. Dans le cas contraire, vous devez utiliser un thermomètre buccal pour vérifier la température buccale. La lecture du thermomètre auriculaire ne serait pas précise si vous l’utilisiez dans la cavité buccale car il est calibré pour la température de l’oreille.

Comment utiliser correctement le thermomètre auriculaire en 12 étapes ?

Étape 1 – Vérification des oreilles

Pour obtenir une lecture propre du thermomètre auriculaire, vous devrez vous assurer que les oreilles du patient ou de l’enfant sont propres. Toute accumulation de cire dans le conduit auditif empêchera le thermomètre auriculaire d’obtenir une lecture précise. Vous devez également vous assurer que le patient a été relativement inactif pendant au moins 15 minutes.

Étape 2 – Nettoyer les oreilles

Vous pouvez utiliser des produits qui ramollissent doucement le cérumen et la poire en caoutchouc souple pour évacuer l’excès de cérumen. Cependant, vous devez veiller à ne pas utiliser de coton-tige ou d’autres tissus abrasifs pour sonder l’oreille. Ces matériaux laissent des micro-griffes qui peuvent s’infecter facilement et faire gonfler l’oreille. N’utilisez jamais la sonde si le conduit auditif est gonflé, infecté ou si le patient se plaint de douleurs.

Étape 3 – Assainir l’embout

Vous pouvez acheter des sachets d’alcool isopropylique qui servent à stériliser la peau avant les injections pour nettoyer le bout du thermomètre numérique. Vous pouvez également utiliser ces lingettes ou un tampon d’ouate trempé dans de l’alcool à friction (isopropyle) pour enlever tout résidu cireux sur la surface extérieure de l’oreille. Certains thermomètres auriculaires sont équipés d’embouts stériles jetables pour réduire les risques de propagation des infections. Si c’est le cas, placez un nouvel embout stérile sur la sonde du thermomètre.

Étape 4 – Ajustement de la position de l’oreille

Pour obtenir une lecture précise, la sonde doit être insérée suffisamment profondément pour créer un joint. Cela permet au thermomètre de faire rebondir un signal infrarouge sur le tympan interne pour déterminer la température. La sonde n’a pas besoin de toucher le tympan. Cependant, le conduit auditif doit être aussi droit que possible. Afin de redresser le conduit auditif, vous devez tirer doucement sur l’oreille d’un enfant ou sur le haut et le bas si le patient est un adulte. Cela permettra de faciliter l’introduction de la sonde sans gêne et d’obtenir une lecture aussi précise que possible.

braun-thermoscan-7-thermomètre-auriculaire-noir-irt-6520bÉtape 5 – Mesure de la température

Une fois que le thermomètre est scellé dans le canal, vous pouvez lancer le processus de lecture de la température. La plupart des thermomètres exigent que vous mainteniez la sonde en place jusqu’à ce qu’elle émette un bip ou qu’un voyant clignote. Veillez toujours à enregistrer les températures dans l’unité numérique. Si le thermomètre n’a pas de mémoire, notez les températures afin de garder un journal cohérent tout au long de la maladie. Les avantages d’un thermomètre auriculaire numérique sont la rapidité et la précision.

Étape 6 – Tenir compte des variations de température

Afin de mesurer avec précision les températures actuelles, il est utile d’établir une plage de température de référence pour votre enfant ou votre patient. Étant donné que les températures corporelles normales peuvent varier selon le sexe, l’âge et même les périodes, il est important de prendre en compte tous les facteurs si l’on parle d’une fièvre de faible niveau. Les menstruations, le niveau d’activité, le moment de la journée et même la consommation d’un repas peuvent avoir un effet subtil sur les relevés de température.

Étape 7 – Évaluer la santé du patient

On ne peut pas se fier uniquement aux lectures de la température corporelle pour déterminer si un patient souffre d’une fièvre de bas grade. De plus, il est important d’utiliser différents types de thermomètres pour confirmer une température élevée. Ne vous fiez jamais à la seule lecture d’un thermomètre auriculaire pour établir un diagnostic. Prendre la température dans l’oreille est une méthode rapide et facile, mais ce n’est pas la seule.

Faites plusieurs lectures et déterminez si votre patient présente les symptômes classiques de la fièvre, tels que perte d’appétit, transpiration lorsqu’il est inactif à température ambiante, douleurs corporelles, faiblesse, maux de tête et soif accrue. Les enfants peuvent se sentir normaux même si leur température est de 38 °C  et peuvent être malades avec une température normale.

Étape 8 – Savoir quand consulter un médecin

La fièvre est la façon dont votre corps combat une infection virale ou bactérienne en augmentant la température pour tuer les agents pathogènes étrangers. Techniquement, la fièvre correspond à une température de 38 °C ou plus. Si votre enfant a plus d’un an et semble jouer et dormir comme d’habitude, ce type de fièvre doit être contrôlé régulièrement mais ne constitue pas un motif d’inquiétude. Une intervention médicale est nécessaire lorsque la fièvre atteint 38,9 °C ou plus et s’accompagne de symptômes tels que la toux, la diarrhée, l’irritabilité, la léthargie et un malaise agité.

Ce n’est que lorsqu’une fièvre atteint 39,4 °C ou plus qu’une visite aux urgences est nécessaire. À ces températures, le patient peut avoir des convulsions ou des hallucinations et devenir très irrité et confus. L’acétaminophène (Tylenol) est le traitement typique pour faire baisser la fièvre. L’aspirine ne doit jamais être administrée à un enfant de moins de 18 ans, car il risque de développer le syndrome de Reye en cas de fièvre. L’ibuprofène ne peut pas être administré aux enfants de moins de 6 mois pour la même raison.

Étape 9 – Surveiller le patient

Pour éviter que la fièvre ne revienne ou ne s’élève, vous devez continuer à surveiller l’état de santé du patient. S’il commence à prendre du Tylenol, assurez-vous qu’aucun des autres médicaments qu’il prend ne contient d’acétaminophène. Une trop grande quantité d’acétaminophène est toxique et peut causer des lésions hépatiques ou la mort.

Étape 10 – Boissons électrolytiques

Il existe sur le marché des boissons telles que Pedialyte qui rétablissent l’équilibre naturel des électrolytes dans le corps d’un enfant. Si un enfant boit beaucoup de liquides mais ne mange pas, cela peut aider à restaurer la chimie de son corps et accélérer la récupération.

Étape 11 – Assainir le thermomètre

Avant de remettre votre thermomètre dans son emballage, vous devez le nettoyer à nouveau en essuyant la pointe et tous les points de contact avec une lingette isopropylique ou un coton trempé dans de l’alcool à friction. Laissez le sécher à l’air car l’alcool à friction contient souvent un pourcentage d’eau qui peut héberger des germes et les aider à se développer si vous laissez l’instrument incuber des germes.

Étape 12 – Stockage en lieu sûr

Si votre thermomètre numérique est équipé de piles, il est préférable de les retirer avant de ranger l’appareil. Certains types de piles peuvent fuir et endommager l’appareil et ses bornes. La durée de vie des piles sera également réduite si elles ne sont pas retirées. Toutefois, certains appareils médicaux sont dotés de piles spécialement conçues pour être conservées dans l’appareil et qui ne sont pas faciles à retirer. Lisez toujours attentivement les instructions de votre appareil pour déterminer si les piles doivent être retirées ou non.

Pour conclure

Un thermomètre auriculaire infrarouge numérique est utile pour suivre l’évolution d’une fièvre. Il est rapide et précis si vous savez comment contrôler les patients et les variations de température. Savoir comment évaluer l’état de santé du patient et quand demander des soins médicaux est également essentiel pour la santé du patient. De nombreux parents ont accidentellement donné les mauvais médicaments à leurs enfants ou négligé la gravité d’une fièvre parce qu’ils n’avaient pas les conseils ou les outils appropriés pour vérifier. Veuillez partager ce guide et aider les autres à accéder à l’information lorsqu’ils en ont le plus besoin.