Pages Menu
Rss
Categories Menu

Publié le Oct 15, 2011 dans Découverte de la Croatie | 1 commentaire

Le musée en plein air de Cappadoce

Le musée en plein air de Cappadoce

L’histoire du musée en plain air de Cappadoce

Le musée en plein air de Cappadoce est un vaste étendu de vallon où sont implantés les vestiges d’habitations anciennes et de nombreuses autres constructions. Les bâtissent sont réalisées dans les cônes de tuf pour se protéger des éventuelles attaques ennemis. Les moines étaient les premiers occupants de la vallée. Par la suite, l’empereur Nicéphore Phocas a été conquis par la beauté des lieux et a décidé de s’y installer. C’est d’ailleurs le point culminant de l’histoire du musée en plein air. En effet, les constructions sur le site ont commencé à se développer au IVe siècle et se sont accrues à l’arrivée de cet empereur au Xe siècle.

L’Eglise Sombre : incontournable de ce musée en plein air

L’Eglise Sombre, aussi connue en tant que Karanlik Kilise, a été bâtie entre le XIe et le XIIe siècle. Elle a une forme rectangulaire, conforme au modèle architectural de l’époque. L’accès au monument se fait par le portail, à gauche sur la façade. Une fois à l’intérieur, vous serez face à trois absides. L’église est particulièrement décorée et les premières découvertes commencent dès que les visiteurs pénètrent à l’intérieur. Le plafond de la première salle est décoré par des fresques représentant des anges. Le visage de certains personnages est légèrement endommagé. Cependant, on peut apprécier une maitrise spectaculaire de la nuance de couleur et du jeu de lumière sur ces peintures. La voûte est ornée par d’innombrables scènes bibliques. Le Baiser de Judas est par exemple mis en valeur. Par ailleurs, le travail de précision sur La Sainte Cène m’a particulièrement émerveillée.

L’Eglise du Mauvais Œil : autre incontournable du musée en plein air

Je vous conseille vivement de visiter El Nazar Kilise ou l’Eglise du Mauvais Œil. Celle-ci est légèrement à l’écart de l’ensemble des monuments du musée en plein air mais elle y est incontestablement rattachée. L’église a été construite vers la fin du Xe siècle. Elle est construite à l’intérieur d’une cheminée de fée comme la plupart des bâtisses sur le site. L’entrée sur le seul portail donne sur un ensemble richement décoré par des fresques. Le rouge est le vert prédominent le paysage. Ces couleurs proviennent respectivement de la terre et des feuilles de noyer. La vie du Christ sur terre est nettement détaillée par les peintures sur l’ensemble des murs. Les Saints sont, quant à eux, représentés dans des médaillons de toutes les dimensions. On note par ailleurs, la régularité dans laquelle ont été peints les visages des personnages.

1 Commentaire

  1. C’est un monument historique parmi les plus originaux et unique que j’ai eu l’occasion de voir. Un grand chef d’oeuvre qui devrait être bien conservé.

Poster une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *